Equipe SDMA

 

Equipe (Systèmes Distribués, Mots et Applications)

Responsable : Vincent Villain (PR)

Rapport d'activité 2011 - 2014

Production scientifique

 

Permanents : Alain COURNIER (PR),Yoann DIEUDONNÉ, David DURAND (MCF), Richard GROULT (MCF), Gaël LE MAHEC (MCF), Florence LEVÉ (MCF), Christophe LOGÉ (MCF), Jean-Frédéric MYOUPO (PR), Maryline ROSSELLE (MCF), Harold TRANNOIS (MCF), Gil UTARD (MCF), Vincent VILLAIN (PR), Yulin ZHANG (MCF)

Doctorants : Meriem BEN FADHL (CIFRE UPJV/Ubiquitus) — encarée par G.UTARD; Khaled MOHAMED – co-encadré par F. LEVÉ (50%) et V. VILLAIN (50%) ; Vianney Kengne TCHENDJI – encadré par J.F. MYOUPO (50%) ; cotutelle (Univ. de Yaoundé 1, Cameroun), Nicolas GUIOMARD-KAGAN – encadré par F.LEVÉ, M.GIRAUD (LIFL) et V.VILLAIN, David ZANFACK – encadré par D.DURAND, A.NAIT (LTI)

Associés (membres contribuants) : Sébastien CHOPLIN (MCF), Cyril RANDRIAMARO (MCF), Cyril DROCOURT (MCF), Stéphane POMPORTES (EC ESIEE), Nicolas DAILLY (EC ESIEE), Marjorie RUSSO (EC ESIEE)

Associés (membres externes) : Franck PETIT (PR, Université de Paris 6).
 

Mots clés

Systèmes distribués, Auto-stabilisation, Combinatoire des mots, Algorithmique du texte, Réseaux ad hoc, Réseaux de capteurs/actionneurs, Parallélisme.

Domaine de Recherche

L’équipe SDMA centre son activité sur un projet complet, alliant des aspects fondamentaux et appliqués de la recherche en Informatique. Ce projet va des réseaux aux applications distribuées en passant par les modèles, les algorithmes et les contrôles associés. La structuration de l’équipe se fait en deux axes : "modèles et algorithmique" et "réseaux".

1. Axe Modèles et algorithmique

L’étude des modèles permet de comprendre les mécanismes fondamentaux des systèmes qui sont notamment sous-jacents aux algorithmes associés à ces modèles. Elle permet, en précisant et/ou modifiant l’angle d’attaque des problèmes de répondre à certaines questions ouvertes, de proposer des solutions nouvelles, plus performantes ou simplement plus faciles à mettre en œuvre. Dans ce cadre, notre équipe propose trois approches.

La première concerne certains modèles du parallélisme, comme le modèle à gros grain de données (modèle CGM : Coarse Grained Multicomputer) associé à la proposition de critères de mesure des performances et le modèle d’interconnexion par bus optique dans le but de minimiser le temps de communication dans le traitement des algorithmes parallèles.

Notre expérience dans le parallélisme, liée à notre seconde approche, les mots, nous permet d’aborder l’algorithmique du texte (séquentielle et parallèle) où nous envisageons des applications à des problèmes génomiques ou musicaux. Nous pensons y apporter un éclairage original grâce à notre compétence en combinatoire des mots finis et infinis. Dans ce domaine, nous aborderons notamment l’étude de mots définis récursivement à l’aide de morphismes. Notons que d’autres applications des mots apparaissent dans les systèmes distribués et plus particulièrement dans la coopération de robots ou le routage dans les réseaux réguliers.

Enfin notre dernière approche concerne l’analyse des algorithmes distribués : elle consiste à étudier l’enchaînement des actions (approche dynamique) plutôt que les configurations pouvant être obtenues (approche statique). Elle nous permet de dégager de nouvelles propriétés dans le traitement des fautes transitoires : la stabilisation instantanée. Après avoir fait ses preuves sur un modèle théorique, la question essentielle est maintenant celle de l’applicabilité au modèle à passage de messages (modèle très proche des systèmes réels). Ce sujet donne lieu à une collaboration avec Ajoy Kumar Datta de l’Université du Nevada, Las Vegas (USA).

2. Axe Réseaux

L’évolution des réseaux est multiple : systèmes pair-à-pair, réseaux mobiles cellulaires, réseaux mobiles ad hoc, réseaux de capteurs, réseaux de robots... Les problèmes qui en découlent sont eux aussi multiples, citons par exemple : la dynamicité, les défaillances, la coordination, la limitation de la mémoire et/ou de l’énergie, la gestion du temps réel, l’analyse des performances. Notre compétence vis-à-vis de ces problèmes est déjà avérée dans le cadre du traitement de la pérennité des informations, de la QoS temps réel, de la gestion des défaillances temporaires, de la coordination de robots ou de l’évaluation de performances. Elle peut rapidement l’être dans le cadre du traitement de la dynamicité, de la limitation de la mémoire et/ou de l’énergie grâce notamment à une expérience conséquente dans la production d’algorithmes qui peuvent fonctionner dans des environnements improprement initialisés et dont les performances en termes d’occupation mémoire et de temps d’exécution sont particulièrement intéressantes, voire optimales.

Nous nous proposons notamment :

  • d’étudier les problèmes de couplage du calcul pair-à-pair et du stockage pair-à-pair sur grille (la thématique des systèmes pair-à-pair a déjà donné lieu à un brevet),

  • de proposer des architectures ayant pour objectif de faciliter la conception et l’implémentation de systèmes répartis à contraintes de qualité de service,

  • de mettre au point certaines structures architecturales compatibles avec les problématiques de recherche et poursuite dans les réseaux micro et nano-cellulaires notamment en dimension trois,

  • de minimiser la consommation d’énergie dans un réseau ad hoc sans fil (une collaboration avec C. M. Li de l’équipe Combinatoire et Algorithmique est déjà initiée ainsi qu’avec C. Lavault et V. Ravelomanana de l’équipe OCAD de LIPN, Paris 13),

  • d’étudier la coordination de robots autonomes (une collaboration a été initiée avec O. Labbani de l’équipe Perception et Robotique sur ce thème).

Actus SDMA

Stage

Une offre de stage Master proposée par SEEQUEST en collaboration avec le MIS.

Domaine : informatique/santé

Période : 6 mois à temps plein, à partir de 2018

Séminaires de laboratoire
Animation Scientifique

David G. Zanfack soutiendra sa thèse le lundi 1​5 mai à 1​4h30 dans ​l'amphithéâtre du Campus Universitaire de Saint-Quentin.

Soutenances
Animation Scientifique

Nicolas Guiomard-Kagan soutient sa thèse intitulée « Traitement de la polyphonie pour l’analyse informatique de partitions musicales » le lundi 20 mars à 13h45 dans la salle des thèses de l’école doctorale sciences, technologies, santé de l’UPJV (32 Rue des Minimes, 80000 Amiens).

Grand Public
Animation Scientifique

Du 3 octobre au 2 décembre, exposition à l’Espace Culture de l’Université Lille 1, avec la participation du MIS

Soutenances
Animation Scientifique

Cyril Séguin soutiendra sa thèse de doctorat le jeudi 29 septembre 2016 à 14h, Amphi. Figlarz, Bâtiment des Minimes.