Analyse et synthèse des systèmes singuliers retardés à commutation

Mohamed Amin REGAIEG soutiendra sa thèse le vendredi 09 octobre 2020 à 10h :
 
Pour des raisons sanitaires, cette soutenance sera accessible uniquement par  visioconférence.
Membres de jury: 
 
M. Jean Pierre BARBOT, ENSEA (Rapporteur)
M. Kamel ABDERRAHIM, ENI-Gabes (Rapporteur)
M. Jamal DAAFOUZ, Université de Lorraine (Examinateur)
M. Yassine KOUBAA, ENI-Sfax (Examinateur)
M. Mourad KCHAOU,  ENI-Sfax (Co-encadrant)
M. Jérôme BOSCHE, UPJV-Amiens (Co-encadrant)
M. Mohamed CHAABANE, ENI-Sfax (Directeur de thèse)
M. Ahmed EL HAJJAJI, UPJV-Amiens (Directeur de thèse)
 
 
Résumé : Les travaux présentés dans ce mémoire de thèse se sont articulés autour de l'analyse et de la commande des systèmes à commutation. Dans une première partie, les systèmes singuliers à commutation avec retard sont considérés pour développer des lois de commande robuste tout en utilisant différentes approches de commutation. Les modèles utilisés pour décrire la dynamique de ces systèmes sont décrits dans l’espace d’état. Ils ont considéré des incertitudes ainsi que des perturbations permettant ainsi à la loi de commande de garantir un certain niveau de robustesse. Les techniques de commande sont formulées sous forme de contraintes LMIs. Pour les systèmes singuliers non linéaires, la modélisation de type TS est utilisée pour étudier la D-admissibilité de ces systèmes en élaborant des lois de commande stabilisantes qui ont conféré un certain niveau de performance H∞. Ceci a fait l'objet de la deuxième partie. La troisième partie de ce mémoire est consacrée à la mise en œuvre des approches développées sur une application pour le contrôle d'un système d'énergie photovoltaïque intégrant un convertisseur élévateur de tension.
Thème: